Résistance au sismique

La réglementation sismique concerne les bâtiments à risque normal, pour lesquels les conséquences d’un séisme sont limitées à la structure même du bâtiment et à ses occupants. Le zonage sismique du territoire permet de s’accorder avec les principes de dimensionnement de l’Eurocode 8. Sa définition a également bénéficié des avancées scientifiques des vingt dernières années dans la connaissance du phénomène sismique.

Réglementation sur les bâtiments neufs

L’Eurocode 8 s’impose comme la règle de construction parasismique de référence pour les bâtiments. La réglementation conserve la possibilité de recourir à des règles forfaitaires dans le cas de certaines structures simples.

Réglementation sur les bâtiments existants

La réglementation n’impose pas de travaux sur les bâtiments existants. Si des travaux conséquents sont envisagés, un dimensionnement est nécessaire avec une minoration de l’action sismique à 60% par rapport à celle du neuf. Dans le même temps, les maîtres d’ouvrage volontaires sont incités à réduire la vulnérabilité de leurs bâtiments en choisissant le niveau de confortement qu’ils souhaitent atteindre.

Les bâtiments à risques normaux sont classés en quatre catégories d’importance croissante, de la catégorie I à faible enjeu à la catégorie IV qui regroupe les structures stratégiques et indispensables à la gestion de crise.

Le paramètre retenu pour décrire l’aléa sismique au niveau national est une accélération agr, accélération du sol «au rocher» (le sol rocheux est pris comme référence).

Les exigences sur le bâti neuf dépendent de la catégorie d’importance du bâtiment et de la zone de sismicité.

Des essais réels pour un document technique qualifié

Le « Protocole d’essais de justification des attaches de façades rideaux » présente une méthode dédiée à la justification des résistances caractéristiques d’une pièce d’attache de façade rideau aux actions du poids, du vent et du séisme.
Le responsable R&D, explique avoir « réalisé des essais réels sur banc de test par pièce selon les schémas de montage conformes à leur mise en œuvre sur chantier ».
Des efforts progressifs de tractions, de compressions et de déformations ont été appliqués à chaque pièce, selon les types d’essai - poids, vent, séisme -, afin d’étudier leur comportement sous charges et de mesurer leur résistance mécanique. Les données de mesure 1 , exploitées sur la base de l’Eurocode 02 , définissent les informations techniques du procès verbal d’essai pour les pièces de la gamme Louineau et leur application.

La solution LOUINEAU

LOUINEAU INGENERIE propose un service de dimensionnement des pièces de fixation:
- Calculs des efforts à reprendre selon l'action sismique
- Conception des pièces de fixation pour reprendre des efforts déterminés
- Vérification de la cohérence de dimensionnement des pièces en fonction des efforts appliqués

LOUINEAU dispose à la fois d'un logiciel de dimensionnement pour faire des simulations numériques et d'un banc d'essais de traction/compression pour réaliser des essais selon des protocoles prédéfinis.